C O N T E X T E

IDENTITÀ

Féminin
AGE : 26
MESSAGES : 103
P.A : 16

FEAT : HATSUNE MIKU 『初音 ミク』 Ϟ V O C A L O I D
METIER : Tireuse de carte, diseuse de bonne aventure
☽ acrobat


avatar

Le contacter?

Voir le profil de l'utilisateur






VENISE ANNEE X
Bienvenue à Venise, tout du moins, dans vos pires cauchemars.

Il y a de cela 3 ans encore cette ville si belle, ralliant la dure réalité à la beauté du rêve, a petit à petit commencé à sombrer dans la décadence. Elle est à présent une ville qui s’effondre, se déchire. Il a fallu dire adieu à cette utopie, pour saluer la décadence qui était en marche. Auparavant, rien n'était plus beau à présent, rien n'est plus sombre. Tel le jour et la nuit. Une bataille interminable et éternelle. Il y aura-t-il une fin? Qui le sait... Nous ne sommes au final que de vulgaires pions sur un échiquier guidé par les ténèbres.

Des ténèbres profonds qui s’immiscent dans les esprits de chaque, dans les rues engorgées de Venise depuis 6 ans. Le chaos s'installe dans vos coeurs, les démons à la poigne de fer, à la volonté ardente et loyauté inébranlable s'emparent de plus en plus de votre esprit. De vous. Ils sont connus sous le nom des Shade Spade et des Hallowed Heart, dit-on. Cachés dans l'ombre, ils insufflent leur folie et prennent petit à petit le contrôle de vos peurs et de Venise.

Mais que s'est-il passé réellement il y a 3 ans? Dans le souffle de la folie de deux entités mystérieuses, dans la plus grande discrétion qu'il soit, de mystérieux meurtres ne cessaient d'apparaître et de disparaître comme une ombre. Décapitation, torture, solidification du corps, on ne recense plus les différents modes opératoire, ils sont bien trop nombreux et variés. Cependant, deux choses restaient clairs comme de l'eau de roche.

Leur but. Toutes les victimes étaient vidées de leur sang, toutes sans exception. C'est pour cela d'ailleurs que de telles barbaries ont été mises en place, dans le seul et unique but de récupérer ce liquide vital. La seconde particularité n'était autre qu'ils étaient deux. Deux organisations distinctes à vouloir transformer Venise en garde manger, à se battre dans les pénombres de la ville afin d'agrandir leur territoire de chasse.

Deux modes opératoires distinctifs. Les premiers, les plus sanguinaires, ont été nommés les Hallowed Heart, les coeurs sanctifiés. En vérité, on ne sait même pas si ce nom vient des habitants apeurés ou de l'organisation même. Leur trace reflète cependant leur nom. Une rose rouge vive entre les dents d'un crâne dessinée sur une carte blanche. Les seconds sont eux nommés les Shade Spade, les piques ombreux. Contrairement à leurs compares, ils se montrent plus doux avec leur victime en leur injectant un poison qui solidifie leur corps, mais pas leur sang. Une mort plus douce, tout du moins en apparence. Il ne vaut mieux pas compter les multiples tortures infligées.

Et derrière tous ces crimes, où le sang est devenu le trophée lugubre, se cache une raison légendaire. D’antan les anciens parlait de jeunesse éternelle, d'une vie où la vieillesse ne vous attendrait plus jamais et où la mort n'existerait pas. Mais contre cette capacité innée se trouve une funeste vérité. Tout s'échange, rien ne se perd comme on le dit bien souvent. En contre partie il fallait s'abandonner à la folie et tuer encore et encore pour récolter du sang. Personne ne sait combien il faudrait de litres de sang mais ce doux sacrifice requiert d'énormes quantités de la matière première: le sang humain. «Ôter la vie d'êtres humains pour rallonger la sienne.» Voici le fonctionnement de cette légende. Les anciens se sont tus, laissant ce mythe malsain au fin fond de chacun. Cependant bien que les bouches se taisent, les livres eux vivent à travers les âges et content encore bien des choses.

A présent la légende refait surface, alimentant sans cesse la folies des deux organisations. Les seuls espoirs qui persistent à vivre dans le désespoir des civils sont les rares policiers encore justes et ce mystérieux crique. Voilà aussi 3 ans qu'ils se sont installés à la sortie de Venise. On les crut longtemps coupables avant de se rendre compte qu'ils étaient tout autre. Des chevaliers noirs dans la pénombre. Cependant cachés à la vue de tous, planqués derrière leur tente, ils œuvrent durant la nuit et personne ne connaît leur double vie. Qui sont-ils? Les saltimbanques de Dark wood circus.






TÉMOIGNAGES
14 Janvier année X. Début de l'enquête. Témoignage de Maria, 12 ans.
«Tout est si flou dans ma tête. J'ai encore du mal à comprendre ce qu'il s'est passé. Il y avait un homme et un autre individu. Une femme ou un homme, je l'ignore. Mais dès que j'ai aperçu cette silhouette effrayante je me suis cachée, retenant mon souffle tout en priant qu'elle ne m'ait pas vu. J'ai entendu des cris suppliant la personne en capuchon de le laisser tranquille, puis plus rien. Juste un son lourd, comme si un bloc de pierre venait de s'effondrer sur le sol. J'ai attendu quelques minutes avant de sortir de ma cachette. Il n'y avait plus personne, seulement de la pierre étalée au sol. C'était l'homme qu'il y avait dans la rue. Il ne restait plus que de la pierre de son corps, le sang volatilisé... »

❝25 novembre année X. Témoignage de Georges, 43 ans, barman.
« Un cri strident, à en percer les tympans. Jamais de ma vie je n'avais entendu un tel cri si effrayant. Un frisson d'effroi s'était emparé de moi lorsque j'ai entendu cette personne criait de tout son être. Encore à présent rien qu'en y repensant, la même sensation me revient inlassablement. Glaçant mon être entier, me vidant de mon sang, de mon esprit. Et pourtant j'avais l'impression d'être le seul à être capable d'entendre ce cri horrible. Personne ne réagissait, aucun ne se tournait. Comme si, ce cri était un son impossible à détecter pour les autres personnes fourmillant dans le bar dans lequel j'étais à ce moment-là. J'aurais mis cependant ma main à couper que la personne qui criait se trouvait dans le même lieu que moi. Et pourtant, il provenait de dehors. La peur me guettait, mais mon envie de secourir cette personne était plus fort que tout. J'ai abandonné mon poste et marché, longuement avant d'arriver au lieu fatidique. Les cris s'étaient évanouis juste avant que je n'arrive. Il était trop tard. Il ne restait plus que de la carcasse. Ce n'était plus... Humain. Le sang était étalé tout le temps du corps de ce qui devait visiblement être une femme auparavant. Pourtant j'avais l'étrange sensation qu'on lui avait volé ce liquide vital. La quantité était bien trop maigre pour ce crime horrible, répugnant et inhumain. Ce n'est qu'après, dans les journaux que j'au la confirmation de cette sensation. On lui avait bel et bien ôté la vie pour lui voler son sang... »

❝10 Mai année X. Progression de l'enquête.
« Cela fait un mois que des crimes inhumains persistent dans la ville. L'Arme des carabiniers, autrement dit la police nationale, a ordonné à tous ses soldats de travailler sur cette affaire afin de l'élucider dans les plus brefs délais. Et pourtant, nous n'avons pour l'instant aucune prime hormis les cadavres eux-mêmes et les divers témoignages d'habitants qui commencent petit à petit à perdre la raison au vu des évènements qu'ils ont dû voir. La seule chose que nous pouvons constater et que leur but n'est pas de tuer pour cause de règlement de compte, des gangs, ou d'un quelconque plaisir malsain. Pour chaque cadavre leur sang est dépouillé et nous pensons que c'est ceci que les meurtriers recherchent avant tout. Nous sommes aussi pratiquement certains qu'il s'agit là de non pas un fou mais d'une organisation, ou même de plusieurs organisations. Leur crime est parfait, leur but est le même, mais les méthodes sont différentes. Il existe deux méthodes visiblement. Le carnage et l'empoisonnement.

Cependant, un étrange groupe de saltimbanques est arrivé à Venise et y réside depuis déjà trois ans. Un lien étroit fût rapidement établi avec ce groupe, arrivé peu de temps avant l'apparition des crimes. Malgré tout, nous avons pu rapidement innocenter ces personnages à l'allure fort douteuse. Après une enquête approfondie sur eux, nous pensons qu'ils ne sont pas l'auteur de ces crimes, mais qu'ils ont bel et bien un lien étroit avec ceux-ci malgré tout. Sont-ils venus nous protéger de ces crimes? Qui sait. Là est encore un mystère de plus à éclaircir dans cette sombre affaire. »


Commissaire Adamo.




Ce post a été écrit dans le sujet « C O N T E X T E » le Dim 2 Aoû - 18:28.



Page 1 sur 1 ? ?

C O N T E X T E


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DARK WOOD CIRCUS; :: PRIMA DI GIOCARE :: Genesi :: Contes égarés-