Qui dit art dit mensonge~

IDENTITÀ

Féminin
AGE : 24
MESSAGES : 11
P.A : 10

FEAT : CC - Code Geass
METIER : Trapéziste (I believe I can fly ~)
☽ acrobat


avatar

Le contacter?

Voir le profil de l'utilisateur






Alors que le ciel commençait à se parer d’un voile sombre décoré d’étoiles scintillantes, les rues se remplissaient doucement de promeneurs du soir qui désiraient sortir prendre l’air et flâner le long des canaux. D’ici quelques heures, les différentes avenues fourmilleraient de monde venu dîner au restaurant ou admirer les spectacles de rue qui s’offraient à leurs yeux ébahis. Dans l'insouciance ou l’inconscience la plus totale, ils profiteraient de ces quelques minutes qu’on leur attribuait pour se distraire et rentreraient chez eux l’heure venue pour se coucher et recommencer exactement la même journée le lendemain. Bref, rien d’exceptionnel. La plupart de ces gens se contentaient de leur petit quotidien, si fragile, si simple à briser. Mystery pensait souvent à cela quand elle se promenait dans Venise ou quand elle n’avait rien à faire. Ses yeux d’or se posaient sur un être, plus ou moins inconnu, et son esprit émettait des hypothèses sur lui, sur sa vie. Pourquoi était-il ici ? Quelles raisons, aussi folles soient elles, l’avaient entrainé dans cet enfer ? Pourquoi serrait-il le poing ? Etait-il tourmenté ? Enervé ? Agacé ? Voulait-il dire quelque chose, se rebeller contre cette destinée toute tracée, mais n’y arrivait pas ? Ou désirait-il tout bonnement contracter les muscles de sa main sans but ? Derrière cette frange à la couleur particulière se dissimulaient moult réflexions sur tout un tas de choses. Et actuellement, elles étaient toutes tournées vers une seule et unique personne, ce garçon qui, dans le chapiteau, jouait avec le feu. Visiblement, il répétait un numéro plutôt dangereux qui pourrait vite le rendre chauve. Grâce à un combustible on ne peut moins magique, il s’amusait, ou plutôt s’exerçait à cracher des tourbillons de flammes plus ou moins grands. Et chaque souffle enflammé produisait un apport de chaleur important qui venait jusqu'à la verte, suspendue dans les hauteurs. Celle-ci le fixait, les yeux plein d’ennui.

Voilà près de deux heures que Mystery était sur son trapèze. D’abord, debout, puis assise, et maintenant la tête à l’envers en train de regarder son camarade artiste pendant sa répétition. Au début, elle voulait juste passer du temps sur son jouet préféré. Mais n’ayant pas de but précis, c'est à dire aucun numéro à revoir, cela devint vite lassant au bout de quarante minutes. Quand le jeune homme vint la rejoindre par hasard. Alors il commença son entrainement qui la distrait un moment. Cependant, voir la même chose quinze fois de suite finit par l’ennuyer. Ce soir, il n’y avait pas de représentation et Nero était occupé. Donc elle était restée malgré tout à contempler ce feu qui semblait sortir tout droit de la gorge de son compagnon. L’avait-il seulement remarquée lui ? Peut-être. Certainement même. La tête en bas, sa longue chevelure verte tombait en cascade et ne pouvait passer inaperçue. Sa frange tombante dévoilait ses deux perles dorées, lumineuses et pleines de malice. Enfin, actuellement, elles étaient voilées de lassitude. Ce spectacle qui émerveillait les visiteurs ne l’intéressait plus, elle avait envie de passer à autre chose. Avec un peu de chance elle croiserait Abyss ou son cher ami. Elle l’espérait. L’acrobate voulait s’amuser, rigoler, discuter, mais personne ne paraissait disposé à l’écouter, tous occupés. Tout en ayant cette pensée, Mystery fit la moue et se balança d’avant en arrière. Quand elle eut assez d’élan, elle força sur ses abdos et attrapa la barre du trapèze, puis se redressa. A nouveau la tête dans le bon sens, elle utilisa son support comme une balançoire afin d’attraper l’un des pans de tissus qui servaient à d’autres acrobaties aériennes. Une fois bien en main, elle l’enroula autour de son poignet comme on lui avait enseignée et quitta son perchoir pour se laisser glisser le long du tissu jusqu'à cinquante centimètres du sol. Là, elle libéra sa main et sauta, dégageant un peu de poussière au passage. Enfin sur la terre ferme, la demoiselle se dirigea vers les coulisses, frôlant au passage le cracheur de feu qui lui demanda si elle allait bien vue la petite mine peinte sur son visage.

    - Bof.


Ce que ce mot signifiait ? Il ne savait pas vraiment, juste que Mystery ne semblait pas dans son assiette, plutôt éteinte, comme une ampoule grillée poussiéreuse. Arrivée dans le coin réservé aux artistes, elle fit quelques mètres en direction d’une chaise et s’y posa. Contre l’un de ses pieds se trouvaient les bottes de la trapéziste. Celle-ci retira les chaussons qu’elle portait et enfila ses chaussures en rentrant son pantalon dedans. Avec sa chemise bouffante, elle avait presque des airs de cavaliers la donzelle. Toutefois, son haut trop grand lui tombait en partie sur l’épaule ce qui lui redonnait un côté féminin. Pour son activité précédente, elle l’avait coincé dans sa ceinture mais maintenant sur le plancher des vaches, elle le ressortit. Ainsi, elle se sentait plus à l’aise et plus apte à embêter quelqu’un. Elle soupira et quitta le chapiteau pour aller errer vers les roulottes. Pendant le trajet, elle essuya deux bâillements et sautilla de temps à autre afin de se dépenser un peu. Une odeur vint alors lui chatouiller les narines et elle tourna la tête en direction des cuisines. Au pire, elle pourrait toujours faire une farce au moment du repas pour se venger. Cette idée lui plut et lui remonta le moral. Alors elle se mit à siffloter un air qu’elle avait entendu dans la journée.

Mais elle surprit quelque chose entre deux roulottes et s’arrêta net. Mal placée pour savoir de quoi il s’agissait, Mystery accéléra le pas et aperçut un peu plus loin une silhouette qu’elle connaissait bien. Même de dos, il n’y avait aucun doute sur l’identité de la personne. Ces cheveux longs d’un beau et délicat noir ébène, ainsi que cette tenue légère et cette peau un peu hâlée n’appartenaient qu’à une seule et unique personne au cirque : Alyssa. Celle-ci, encore perdue dans ses pensées certainement, jonglait comme il était coutume de la voir. Elle était vraiment douée et habile dans cette activité et personne ne pouvait contredire son talent. Elle avait l’air sympathique. Mais la trapéziste ne pouvait en dire plus, ne la connaissant pas assez. Qui la connaissait à vrai dire ? Cette brunette gardait ses distances avec tout le monde et ne prêtait pas souvent attention à ce qu’on lui disait. Ou presque. Il lui arrivait d’être vraiment gentille et agréable, mais cela restait rare, seulement quand elle le voulait. Malgré sa bonne humeur et sa sociabilité, Mystery fut mainte fois repoussée, recalée dans une tentative d’approche. Et ce comportement avait le don de lui taper sur les nerfs. Pourquoi cette barrière qu’elle mettait entre elle et les autres ? Après tout, n’étaient-elles pas toutes les deux dans le secret de Dark Wood Circus ? La verte qui ne supportait pas qu’on la rejette se posait pas mal de questions à son sujet et ne se gênait pas pour lui tenir compagnie de grès ou de force. Et cette fois non plus, Alyssa n’allait pas y échapper. Elle remonta ses manches et courut sur quelques mètres avant de bondir sur sa camarade, passant l’un de ses bras autour de son cou et rattrapant l’un de ses outils de jonglerie de l’autre pour éviter qu’il ne tombe tout en poussant un :

    - Aaaaaaaaaaaaaalyssa !!! Tu fais quoi toute seule dehors ?


Si la réponse pouvait paraitre évidente, il s’agissait surtout d’une question pour l’entendre parler. Par ailleurs, peut-être qu’elle ne s’entrainait pas vraiment mais se changeait simplement les idées. Dans tous les cas, Mystery attendait une réponse sur laquelle elle puisse rebondir. Et puis, la jonglerie était une activité qui demandait aussi bien de la maitrise qu’un excellent équilibre. Des qualités que la jeune femme partageait avec la jongleuse même si les domaines différaient. Donc elle pourrait toujours lui demander un petit cours particulier. Quelle bonne idée !

    - T’as un petit peu de temps à me consacrer ?


Si elle n’en avait pas aucune importance, Mystery lui en trouverait.




Ce post a été écrit dans le sujet « Qui dit art dit mensonge~ » le Mer 31 Oct - 0:37.



Page 1 sur 1 ? ?

Qui dit art dit mensonge~


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DARK WOOD CIRCUS; :: DARK WOOD CIRCUS :: Roulotte-